Savoir téchnique

<rtbt> ArtBeat – un cœur en bois de neuf mètres de haut

Du 9 au 13 mai 2022, la Special Week interdisciplinaire de la Haute école spécialisée bernoise Architecture, bois et génie civil a permis à l’ambitieux projet <rtbt> ArtBeat de faire un bond en avant et en a vérifié la faisabilité.

Les 24 étudiant-e-s en architecture, bois et génie civil de la Haute école spécialisée bernoise (BFH) inscrit-e-s au module <rtbt> ArtBeat de la Special Week participent à un grand projet unique en son genre : sous la houlette de Thomas Rohner, professeur de construction bois et de BIM à la BFH, ils ont réalisé durant cette semaine les premiers modèles à l’échelle 1:25 et des éléments de construction grandeur réelle d’un quart de l’installation d’art vidéo en forme de cœur prévue.

Léon Geertsen, étudiant en 4e semestre de Bachelor en Technique du bois, est impressionné : « Je n’imaginais pas l’ampleur de ce projet lorsque je me suis inscrit à la Special Week. D’une part, la collaboration interdisciplinaire durant cette semaine est exigeante et d’autre part, je ne m’attendais pas à une telle portée externe : des entreprises prestigieuses travaillent déjà main dans la main avec Thomas Rohner et s’engagent à soutenir <rtbt> ArtBeat sur le plan matériel et financier. Je pense que le projet est une excellente publicité pour la construction bois en Suisse. »

La BFH aux commandes de la réalisation

Le cœur de neuf mètres de haut sera construit en bois. L’élément porteur est une coque en bois, dont l’intérieur peut être utilisé en fonction du site et du but poursuivi.
La surface triangulée est créée à l’aide d’un plug-in de l’architecte Miro Bannwart, qui calcule automatiquement la géométrie de production des quelque 700 triangles en bois distincts. Les bords de ces différentes plaques triangulaires évoquent un réseau et représentent le lien entre les êtres vivants. La conception de la porte d’accès à l’espace intérieur constitue un défi particulier. Il s’agit, là encore, d’une expérience enrichissante pour les étudiant-e-s. Robin Werren, étudiant en 4e semestre de Bachelor en Technique du bois : « C’est passionnant de travailler au sein d’un groupe aussi important. Et il est impressionnant de constater qu’on peut vraiment réaliser de grandes choses si toute l’équipe y met du sien. »

Le professeur Thomas Rohner a déjà une expérience variée des constructions en bois surdimensionnées (Cervin, Lotti la vache BIM, etc.). À ses yeux, la Special Week est l’occasion rêvée pour que la construction du cœur fasse un bond en avant : « Ce projet concret permet aux étudiant-e-s de démontrer leurs connaissances techniques mais aussi d’apporter leur force d’innovation et leur curiosité. Ces qualités sont nécessaires à la réalisation d’une idée aussi vaste. »

L’ensemble des étudiant-e-s qui ont participé à <rtbt> ArtBeat ont été frappé-e-s par l’ampleur du projet. Dominic Wüthrich, étudiant en 4e semestre de Bachelor en Technique du bois : « Je n’imaginais pas que ce projet aurait un retentissement aussi important et international. Durant cette semaine, nous travaillons directement avec des partenaires économiques (Balteschwiler AG, Laufenburg, Krinner Montage AG, Walperswil), renseignons les investisseurs et coordonnons le travail de communication avec des partenaires internes et externes. »

https://www.youtube.com/watch?v=8esoC-50g-M&feature=emb_imp_woyt

Cette semaine, les étudiant-e-s en architecture, bois et génie civil ont concrétisé la construction du cœur : ils et elles en ont réalisé des maquettes numériques à l’aide du BIM et ont testé sans attendre les résultats avec des imprimantes 3D, puis ont examiné, passé au crible et optimisé la construction, notamment au regard de la lumière, des LED et de l’électricité. Ensemble, ils et elles ont également défini les unités logistiques et documenté et amélioré le processus de montage.

Les échanges et la collaboration interdisciplinaire sont indispensables pour que le cœur puisse voir le jour. Thomas Rohner estime qu’il s’agit là d’une valeur ajoutée inestimable : « Cette occasion de participer à un projet aussi formidable et d’une telle ampleur est sans doute unique pour les étudiant-e-s. Elle leur permet de découvrir les approches méthodologiques nécessaires dans ce cadre, comme le BIM. »